Agenda mai/juin

Agenda mai/juin

Le 22 mai, nous écouterons deux exposés en prévision des mini-soutenances de fin d’année:

Romain DELHEM nous parlera du sémantisme des schémas argumentaux dans la grammaire de l’anglais, dans une perspective constructiviste.

Pierre-Yves MODICOM, lui, évoquera la classification des mots du discours de l’allemand.

Le 5 juin, la séance commencera à16h30. Nous aurons trois exposés, dont deux en analyse du discours appliquée au domaine des arts du spectacle:

Sara BENOIST parlera d’analyse du discours du Ringmaster dans le cirque traditionnel anglophone.

Ziva CVAR nous présentera ses travaux sur les discours de l’art chorégraphique, dans une perspective de linguistique informatique.

Enfin, Antoine THOLLY nous présentera ses recherches sur la prosodie du français.

Le 6 juin, c’est le picnic de fin d’année des linguistes du CELISO.

Le 18 juin, les doctorants dudit CELISO présentent leurs travaux lors de la journée du laboratoire, au lendemain du colloque du labo sur la négation.

P.-Y. Modicom

Docteur en linguistique allemande

More Posts - Website

Réforme du doctorat

Une réforme du doctorat est actuellement en cours d’élaboration par le MEN(ESR). Aucun texte définitif n’est sorti, mais un premier document de travail a fuité, qui fait état d’une réduction de la thèse à trois ans maximum, de la création d’une thèse par validation d’acquis et d’une ouverture vers la recherche dite non-académique.

Les doctorants de l’ED 5 de Paris-Sorbonne, qui inclut les linguistes, se sont réunis en AG le 15 mai et ont fait part de leur préoccupation et de leur refus d’une partie de ces réformes.

Du point de vue strictement disciplinaire de la linguistique, on peut en particulier penser que la réduction de la durée de la thèse à trois ans maximum aboutirait rapidement à la disparition des thèses de linguistique descriptive traditionnelle qui continuent à faire le renom de la typologie française et qui participent de la sauvegarde de la diversité des langues dans le monde. De la même manière, un travail en linguistique de l’oral exigeant la constitution complète d’un corpus entièrement neuf ne peut être assuré en trois ans, puisque la constitution de ce corpus peut facilement à elle seule en prendre trois. Même si d’autres secteurs des sciences du langage pourraient peut-être s’accommoder d’un raccourcissement de la durée des thèses, l’adoption de la réforme sous sa mouture actuelle signerait donc la fin de plusieurs directions de recherches et traditions de pensée. Nous sommes et resterons à ce titre extrêmement vigilants sur la suite des débats autour de cette réforme.